LA VALEUR DES CHOSES

La valeur de quelque chose ne se résume pas à une simple question financière ; l’air est gratuit, il reste bien plus précieux que tout ce qui est onéreux. Le travail, les monnaies ou le temps ont de la valeur, seuls certains objets dont personne ne veut se retrouvent encombrants. Notre plus grande richesse dans tout ça, c’est notre planète, nous nous devons de la respecter, la protéger et la préserver tel notre trésor le plus précieux.

Or, savez vous que l’industrie du textile mondial, est le 2eme secteur le plus polluant après la pétrochimie ? Qu’elle engendre 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre par an? Qu’un simple jean nécessite 9000L d’eau ? Ou encore que cette industrie relâche 500 000 tonnes de microparticules de plastiques directement dans nos océans (l’équivalent de 50 milliards de bouteilles tout de même) ?

Lorsque je me suis lance dans la création de ma marque, j’en étais averti. J’ai voulu tout mettre en oeuvre pour limiter au maximum ces dégâts tout en valorisant, au juste prix, chaque chose qui la compose.

D’après moi, le travail des artisans qui oeuvrent à l’élaboration de mes produits, les matières premières que j’utilise, l’environnement qui m’entoure et toutes les autres ressources nécessaires au bon fonctionnement de l’activité, ont une valeur réelle.

Depuis quelques mois, je suis en négociations avec quelques magasins parisiens, intéressés par la distribution de mes produits. Actuellement, ce processus de distribution se passe en plusieurs temps : une estimation des ventes en amont, une commande et une production approximative en conséquence puis, lorsque les produits ne trouvent pas d’acquéreur, ils se retrouvent bradés et, encore de nos jours, parfois détruits. Du gâchis ? … de vêtements oui mais pas d’argent ; les marques prennent en compte cette « perte » lors de la fixation des prix. Le manque à gagner est reparti sur les prix des produits qui ont trouvé acheteur. 

6

Mais ce fonctionnement à t-il encore sa place dans notre société actuelle, avec toutes les problématiques qu’on lui connait ? D’après moi, plus vraiment. Partant du principe qu’un accessoire de maroquinerie n’est pas un organe vital, j’ai proposé un système de showroom, ou le client pourrait voir, toucher et essayer les produits pour ensuite les commander ; avec une livraison sous 15 jours, en vain …

Aujourd’hui, le débat est clos, je ne cautionnerai pas ces pratiques. La surproduction, conduisant à la surconsommation est devenue l’un de nos pires fléaux. Produire plus équivaut à polluer plus pour payer moins (surtout pour le producteur). Les prix affichés sur les étiquettes reflètent bien les couts liés à la production, la logistique, aux charges etc … mais jamais aux couts environnementaux et humains. La mode de masse n’est pas gratuite, n’oublions pas que quelqu’un, quelque part paie la différence.

Désormais, ma marque ne sera qu’à la commande et qu’en circuit court (du producteur au consommateur). La marque ne sera vendue que sur le site et dans les pop-up qui seront organisés partout en France à partir de 2019. Au dela d’une production raisonnée, à la commande, cette décision à plusieurs impacts : plus de proximité entre vous et moi, moins de gâchis, moins de pollution, des ressources valorisées et respectées et des produits moins couteux (toutes les marges des distributeurs ayant été supprimées).

Retrouvons la vraie valeur des choses : mieux vaut porter 20 fois une ceinture à 80€, de belle éthique et qui nous plait réellement (80 / 20 = 4€ de coût au port) plutôt que se laisser user par la fast fashion avec une ceinture à 40€ (et tous les dégâts dus à sa production) pour ne la porter que 4 fois (40 / 4 = 10€ de coût au port + une légère culpabilité).

Vivre avec son temps, c’est initier le changement,

Anytime, Anywhere,

 

Paul Villers

 

 

Cet article a 6 commentaires

  1. Belle initiative! On aime!

  2. Excellent article et très belle initiative ! Well done Paul

  3. Bravo Paul
    Je suis si fiere qd je lis ton article de me dire k j ai croisé ton chemin. (il y a deja longtemps😉)
    Une belle initiative tout à ton honneur.
    Bonne continuation
    Julie (Celio )

  4. Bravo Paul c’edt génial ce que tu mets en place

  5. Très belle initiative ! BRAVO

  6. Joliment dit et bravo pour tout !!!

Laisser un commentaire

×

Panier